Rechercher

HOODED INTERVIEW

En France, comme sur tout le côté ouest de la mappemonde, l'Asie n'en finit pas de fasciner. Sur plus de 40 ans, le Japon a distillé une partie de sa culture hors de ses frontières. Par divers supports comme le manga, le cinéma, l'animation ou encore sa littérature. Le Japon a pris une place toute particulière en occident. Mais malgré les réseaux sociaux, la barrière de la langue limite l'échange et restreint fortement la diffusion de domaines d'intérêts plus confidentiels ou marginaux. C'est bien sur le cas du fingerboard.


D'ailleurs, merci à mon amie Hikari, grâce à qui la traduction de l'entretien qui va suivre a été possible !


Au Japon le phénomène fingerskate grandit fortement depuis quelques années, et les riders high-level ne manquent pas. Certains se font leur place sur la scène international en redoublant de skill et d'originalité. Par exemple @jap_fb que nous sommes nombreux à connaitre sur Instagram ou encore Hooded un activiste pur et dur ! Je vous propose donc une entrevue inédite avec @hoodedfingerskateboards a.k.a le parrain du Fingerboard au Japon !



Fingerboardz : Salut Masashi et merci beaucoup de prendre le temps de participer à cette interview ! La renommée de Hooded a largement dépassé les portes de l'Asie. Tu accumules les collaborations prestigieuses, et de plus en de gens en occident connaissent ton travail. Mais est-ce que tu peux te présenter un petit peu pour ceux qui ne te connaissent pas encore, et nous présenter aussi Hooded ?

Masashi Terada : Merci pour l'invitation. Je m'appelle Masashi Terada et j'ai créé une marque de fingerboard au Japon. J'ai 38 ans cette année. Je fabrique moi même mes Fb, ils sont conçu avec du cyprès du Japon, un bois léger et flexible.


J'ai également un magasin qui propose des produits Fb du monde entier. J'ai beaucoup de respect pour les prods des quatre coins du monde. J'aime la culture et la scène Européenne et mondiale. J'organise également des contests et des activités pour diffuser la culture du fingerboard au près du plus grand nombre de personnes possible.


“L'âge n'a pas d'importance lorsqu'il s'agit de fingerboarding ! Je pense que c'est aussi un excellent moyen de communiquer avec les gens du monde entier au-delà de la barrière de la langue.”

98% de mes clients sont japonais. C'est pour cette raison que nous n'avons pas encore de site web pour vendre à l'international. Nous avons des collaborations avec BLACKRIVER en Allemagne, YELLOWOOD au Portugal, et CLOSEUP en France. ASIBERLIN vend notre grip tape, un super produit dont nous sommes très fier. Merci à ASI de nous soutenir. Si vous êtes intéressé par nos autres produits, et que vous n'êtes pas au Japon, contactez moi directement en attendant. Je travaille en ce moment sur un nouveau website pour faire connaître nos produits au-delà du Japon.


FBZ : Pour quelle raison as tu choisi ce nom "Hooded" ?

MT : J'ai grandi avec la street-culture des années 90. L'art, la musique, les films, le skateboard, la mode, etc, m'ont beaucoup influencé. Lorsque j'ai lancé Hooded, c'était l'hiver. Quand je pensais au nom de la marque, je portais toujours un hoodie (sweat à capuche).


Dans la street-culture, les skaters, les graffeurs et les rappeurs portaient tous des hoodies. Un hoodie grande taille et une casquette. J'aimais vraiment ce style. Tu vois ce que je veux dire, hein ? C'est là que ça m'a frappé. Chacune de ces cultures a son propre style de hoodie, je voulais faire du style hoodie un standard dans la culture fingerboard aussi. "A hoodie that you wear every day = every day Fingerboarding is HOODED".


FBZ : Quand as-tu créé ta marque ? À l'époque, au Japon, beaucoup de gens s'intéressaient déjà au Fingerboard, ou c'était quelque chose d'underground ?

MT : Hooded a été lancé en janvier 2011. À l'époque, c'était une scène très, très underground au Japon. Ici, il y a eu un premier boom vers 1995. Quand j'étais au lycée. À l'époque, tout le monde utilisait des Techdeck. Il n'y avait pas YouTube, donc je ne savais pas faire du fingerboard. Je ne savais même pas comment faire un kickflip. Après ce premier boom, je pense que tout le monde a oublié le Fb. Et c'était aussi mon cas.


Vers 2007, j'ai vu par hasard une vidéo sur YouTube sur le fingerboard. J'étais tellement choqué à l'époque. Dans la vidéo, il réalisait toutes sortes de tricks en situation réelle. J'étais tellement hypé ! La vidéo s'appelait "Opus 0 Alexis Milant ". C'était tellement cool, tellement génial ! Elle a encore beaucoup d'influence sur moi.


Opus 0 Alexis Milant - 2007


Direct, j'ai essayé de trouver un magasin qui vendait des Fb au Japon, mais je n'en ai pas trouvé. Il n'y avait pas de Fb pro au Japon, c'était encore trop tôt et méconnu. J'ai donc décidé d'en importer moi-même. Au bout d'un moment, j'ai rencontré un Japonais qui pratiquait le fingerboard depuis la fin du premier boom. À l'époque, il était rider pour CLOSEUP. Tu vois qui c'est ? (NOTE : C'est @fb120s) Puis j'ai rencontré Damien de CLOSEUP. Ils m'ont beaucoup appris sur le fingerboard. J'ai beaucoup de respect pour eux.


J'ai commencé à vendre des boards CLOSEUP dans un magasin de vêtements où je travaillais à l'époque, il s'appelait PROSPECT. Les premiers fingerboards en bois sur le sol japonais se sont répandus. Et les riders du premier boom sont revenus petit à petit. J'ai également collaboré avec CLOSEUP et PROSPECT. C'est le premier fingerboard que j'ai conçu.



Puis, en janvier 2011, j'ai lancé Hooded avec un jeu de dés conçu pour le fingerboard et quelques deck en bois. Maintenant, 10 ans plus tard, nous avons beaucoup de riders japonais professionnels. Checkez les riders de notre équipe, ils sont incroyables ! (NOTE: liens en bas de l'article)


“Quand on sera sorti de cette période de pandémie, je veux aller dans de nombreux pays et y faire du fingerboard. Venez me rendre visite au Japon, faisons du fingerboard ensemble !”

FBZ : Tu es toi même un pratiquant du fingerboard. Quand as-tu commencé ? Quelle était la marque de ton premier Fb ?

MT : J'ai commencé sérieusement en 2007 lorsque j'ai vu la vidéo "Opus 0 Alexis Milant". C'est à ce moment-là que j'ai acheté mon premier Fb TechDeck Zooyork. C'est là que tout a commencé. Je suis impatient de voir la croissance de la scène fingerboard dans le monde. Je suis l'un de ces riders. Ce n'est pas seulement moi, j'ai l'impression que de plus en plus de gens pratiquent le fingerboard chaque jour !



FBZ : Au japon, grâce à toi, le phénomène Fingerboard a beaucoup grossi ! Comment est la scène japonaise ? En occident, il y a maintenant des gens de tous les âges, enfant, jeunes adultes et aussi des vieux comme nous deux Lol ! C'est pareil au Japon ?

MT : Bien sûr ! Le Japon est comme l'Europe et l'Amérique. Il y a des enfants qui n'ont que 6 ans et et d'autres qui sont dans la soixantaine. L'âge n'a pas d'importance lorsqu'il s'agit de fingerboarding ! Je pense que c'est un excellent outil de communication, et je pense que c'est aussi un excellent moyen de communiquer avec les gens du monde entier au-delà de la barrière de la langue.


FBZ : Merci infiniment Masashi d'avoir pris le temps de répondre à mes questions, c'est vraiment un honneur pour moi. BIGUP à toi ! Si tu veux dire quelque chose pour finir cette interview, vas-y !

MT : Quand on sera sorti de cette période de pandémie, je veux aller dans de nombreux pays et y faire du fingerboard. Venez me rendre visite au Japon, faisons du fingerboard ensemble ! J'espère que tout le monde sera en sécurité à l'avenir. Merci d'avoir lu mon interview jusqu'au bout, et merci à toi MILK du fond du cœur.


NEED MORE JAPANESE FB ? CHECKOUT THE HOODED TEAM !

@southtac @jap_fb @y2boy @fb120s @bombwalker @kokkin13_fb

@aym.fb @mactera1983 @kenchimuyo


My complete review of a Hoodeck board on YouTube :

( Don't forget to activate subtitles )


Posts récents

Voir tout